International

6 podcasts à écouter, confiné ou non

0


LA LISTE DE LA MATINALE

A vos casques, prêts ? Ecoutez. Entre fiction et documentaire, commémoration et innovation, voici six objets sonores de haute qualité à ne pas manquer en cette fin d’hiver frisquette.

Rêver, la nuit, avec Jean le taxi

La radio nocturne, dont l’âge d’or se situe entre le milieu des années 1970 et 1980, n’existe quasiment plus aujourd’hui.

Aucun doute : c’est l’un des meilleurs podcasts de ce début d’année. Clara Lacombe, Viviane Chaudon et Marine Beccarelli sont trois trentenaires passionnées de radio nocturne. Cette radio dont l’âge d’or se situe entre le milieu des années 1970 et 1980 représente pour elles un espace de liberté : les formats y sont moins contraints et le temps, pareil à la nuit, semble s’étirer, alors que la parole s’y fait plus intime.

Pour y rendre hommage, elles ont eu l’idée d’imaginer une fiction savoureuse dans laquelle Jean, taxi de nuit, est le personnage principal. Pour conter son histoire, elles ont fait appel à Marina Urquidi, qui fut elle-même animatrice de nuit sur différentes radios libres parisiennes. Bercés par sa voix, nous n’avons plus qu’à nous laisser embarquer pour des « Nuits magnétiques » – titre de l’émission culte d’Alain Veinstein sur France Culture (1978-2014), que l’on entend souvent au cours de ce voyage fabuleux dans la mémoire de la radio.

Les Nuits du bout des ondes, série écrite et réalisée par Clara Lacombe, Viviane Chaudon et Marine Beccarelli (Fr., 2020, 6 x 20 min). Disponible sur Madelen, la plate-forme de l’INA, et sur l’application de Radio France.

« La Charge » : un polar sur les routes américaines

Annoncée comme « la série audio événement », « le dernier thriller époustouflant du leader français des séries audio », « La Charge » est, il faut l’avouer, bluffante dans sa réalisation. Il s’agit au départ d’une série audio américaine, « Carrier », imaginée par Dan Blank. Sa version française est hébergée aujourd’hui par la plate-forme Sybel.

Raylene, jeune mère de deux enfants, doit reprendre les livraisons de son père, chauffeur routier, hospitalisé dans un état grave. Sauf qu’elle ignore le contenu de sa cargaison. On n’en dira pas davantage puisqu’il s’agit d’un polar. Mais, plus que l’histoire, c’est sa mise en son qui impressionne : même sans casque, pourtant recommandé pour une écoute optimale, l’auditeur se voit littéralement transporté sur les routes américaines aux côtés de la jeune femme.

« La Charge », adapté par Alexis Thual (7 x 20 min). Disponible à partir du 11 mars sur Sybel (sur abonnement).

Valérie Lemercier, « à voix nue »

Il vous reste 69.4% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

Nakodal

Donald Trump visé par une nouvelle plainte pour l’assaut du Capitole

Previous article

« Seul le romanesque nous sauvera des maladies du petit magasin idéologique de l’époque »

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.