International

Julien Stéphan, l’entraîneur du Stade rennais, démissionne

0


Rennes a enchaîné vendredi une troisième défaite de suite en Ligue 1 en perdant à domicile contre Nice (2-1) en ouverture de la 27e journée.

C’était la défaite de trop. Julien Stéphan, entraîneur du Stade rennais depuis décembre 2018, a démissionné lundi 1er mars, après une nouvelle défaite des Rouge et Noir. Rennes a enchaîné vendredi une troisième défaite de suite en Ligue 1 en perdant à domicile contre Nice (2-1) en ouverture de la 27e journée.

« Ce matin, le Stade rennais FC a pris acte de la démission de son entraîneur Julien Stéphan. Le club remercie Julien pour ces neuf années passées au sein des Rouge et Noir et pour l’ensemble des résultats exceptionnels qu’il a obtenus à la tête de l’équipe professionnelle », a annoncé le club dans un communiqué, lundi. Lors de sa première année en tant qu’entraîneur du Stade rennais, il avait remporté la Coupe de France 2018-2019 face au Paris-Saint-Germain. L’année suivante, le Stade rennais était parvenu à se qualifier pour la phase de groupe de la Ligue des champions pour la première fois de son histoire. « Le club remercie Julien pour ces neuf années passées au sein des Rouge et Noir et pour l’ensemble des résultats exceptionnels qu’il a obtenus à la tête de l’équipe professionnelle », ajoute le communiqué.

Philippe Bizeul, adjoint de Julien Stéphan et titulaire du BEPF (brevet d’entraîneur professionnel de football), assurera l’intérim dès lundi.

Nommé entraîneur du Stade rennais en décembre 2018, Julien Stéphan, 40 ans, était le benjamin des entraîneurs de Ligue 1. Fils de Guy Stéphan, adjoint du sélectionneur de l’équipe de France, Didier Deschamps, il était sous contrat jusqu’en juin 2022.

Les Bretons qui se rendront mercredi à Lyon pour tenter de redonner un sens à cette saison n’ont plus gagné depuis le 17 janvier et voient leurs ambitions européennes s’éloigner.

En quête d’une nouvelle qualification européenne pour la saison prochaine, le club breton avait perdu il y a une semaine sa cinquième place au profit de Lens, après avoir déjà sérieusement calé à l’automne, lors d’une première campagne de Ligue des champions globalement décevante (un nul, cinq défaites).

Il y a quelques jours, le président, Nicolas Holveck, et le directeur technique, Florian Maurice, avaient déclaré que Julien Stéphan n’était absolument pas menacé. Tout juste avaient-ils rappelé à l’ensemble du groupe les ambitions européennes exprimées en début de saison.

Le Monde avec AFP



Source link

Nakodal

Le groupe d’intérim Adecco renvoyé en correctionnelle pour discrimination à l’embauche après 20 ans de procédure

Previous article

Comment le gouvernement veut répondre à la hausse des affrontements entre bandes de jeunes

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *