International

Laurence des Cars sera la première femme à diriger le Louvre

0


Laurence des Cars, le 24 mars, au Musée d’Orsay, à Paris.

Après plusieurs semaines d’hésitation, Emmanuel Macron a finalement tranché : c’est Laurence des Cars, 54 ans, l’actuelle présidente du Musée d’Orsay et du Musée de l’Orangerie, à Paris, qui dirigera le Musée du Louvre ces cinq prochaines années. L’annonce lui a été signifiée lundi 24 mai, par Roselyne Bachelot, la ministre de la culture, et a été confirmée par l’Elysée mercredi 26 mai. Candidat à un troisième mandat, l’actuel président-directeur de l’établissement, Jean-Luc Martinez, 57 ans, effectuera néanmoins un intérim jusqu’au 1er septembre, le temps de trouver une personne pour remplacer Mme des Cars à Orsay, et pour lui d’achever la préparation de l’exposition « Paris-Athènes, naissance de la Grèce moderne, 1675-1919 », dont il est commissaire général et qui doit ouvrir en septembre.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Au Louvre, la campagne de réélection contrariée de Jean-Luc Martinez, président-directeur au bilan controversé

Conservatrice réputée, Mme des Cars sera la première femme à diriger le Louvre, considéré comme le plus grand musée du monde, avec un record de fréquentation de 10,2 millions de visiteurs en 2018. Un critère important pour le chef de l’Etat, qui insiste depuis le début de son mandat sur la nécessité de promouvoir davantage de femmes à des postes à responsabilité, notamment dans le secteur culturel. Mais c’est aussi son parcours qui a séduit, assure-t-on à l’Elysée. « Laurence des Cars est une conservatrice reconnue, une grande professionnelle de l’art, qui a une stature internationale », explique l’entourage d’Emmanuel Macron. « Depuis 2017, [Mme des Cars] a profondément renouvelé et dynamisé le Musée d’Orsay autour d’une programmation d’expositions, de spectacles vivants et une nouvelle approche des œuvres, ouvertes à tous les publics et aux artistes d’aujourd’hui », a également souligné Mme Bachelot, dans un communiqué publié mercredi.

Lire aussi Laurence des Cars nommée à la tête du Musée d’Orsay

Après des études d’histoire de l’art sanctionnées par un diplôme de l’Institut national du patrimoine, Mme des Cars s’affirme comme une spécialiste du XIXe siècle et du début du XXe, et obtient un premier poste de conservatrice au Musée d’Orsay (1994-2007), avant de rejoindre l’agence France-Muséums, qui assurait la préfiguration du Louvre Abu Dhabi, comme directrice scientifique. En 2014, la fille du journaliste et romancier Jean des Cars, petite-fille de l’écrivain Guy des Cars, dirige le Musée de l’Orangerie, puis, en 2017, est nommée présidente du Musée d’Orsay.

Médiation et transmission

Elle a organisé plusieurs expositions ambitieuses dont beaucoup ont été des succès dépassant le simple cadre des spécialistes comme « Attaquer le soleil. Hommage au marquis de Sade » en 2014, en duo avec l’écrivaine et poétesse surréaliste Annie Le Brun, ou encore « La peinture américaine des années 1930 » au Musée de l’Orangerie, en 2016. En 2019, l’exposition pionnière « Le modèle noir, de Géricault à Matisse », centrée sur la réprésentation des Noirs dans l’art, avait attiré plus de 500 000 visiteurs en quatre mois. Une telle affluence pour ce sujet « est une première en France » s’était alors réjoui Mme des Cars.

Il vous reste 58.14% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

Nakodal

Muté après l’affaire du petit-fils de Serigne Mountakha, le Lieutenant Moussa Faye sort du silence

Previous article

Bougane Gueye Dany interroge Macky Sall

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.