International

le Stade Toulousain retrouve, à l’usure, les sommets européens

0


Antoine Dupont, Cyril Baille et Guillaume Marchand (de gauche à droite) célèbrent leur victoire en finale de la Coupe d’Europe contre La Rochelle (22-17), samedi 22 mai, à Twickenham.

1996, 2003, 2005, 2010, et maintenant 2021 ! Les Toulousains ont remporté samedi 22 mai à Twickenham, le temple londonien du rugby, une cinquième Coupe d’Europe en s’imposant en finale face à La Rochelle (22-17). Une consécration pour une génération, symbolisée par Antoine Dupont, Cyril Baille, Romain Ntamack, Mathis Lebel ou encore François Cros, championne de France il y a deux ans – il n’y a pas eu de titre décerné en 2020, Covid oblige. Grâce à ce succès continental, le cinquième donc, le Stade toulousain devient de nouveau le club le plus titré en Europe, devant les Irlandais du Leinster.

Revivez le live : Le Stade Toulousain sur le toit de l’Europe, après sa victoire contre La Rochelle (22-17)

Habitués à régner par leur jeu léché sur les pelouses françaises du Top 14, les Toulousains ont cette fois dû en passer par un match plus « classique » pour l’emporter. La cinquième étoile, les Rouges et Noirs sont allés la chercher devant, à l’usure, loin de leur flamboyant « jeu de main, jeu de Toulousain ». Bien aidés aussi par le carton rouge infligé à Levani Botia au cœur du premier acte pour un plaquage haut sur Maxime Médard. C’est finalement grâce à l’Argentin Juan Cruz Mallia que les Toulousains ont trouvé la faille (60e), pour ne plus jamais lâcher le score malgré la révolte finale des Maritimes.

À la fin du premier acte, bien malin pourtant celui qui pouvait donner le vainqueur de cet affrontement. Pas impressionnés pour leur première à ce niveau de la compétition, les Rochelais regardaient les Toulousains droit dans les yeux : les Jaunes et Noirs viraient en tête à la pause (12 à 9). Le pied d’Ihaia West (8e, 27e, 31 et 40e) venait récompenser le travail de ses avants, omniprésents dans le sillage des surpuissants Uini Atonio, Pierre Bourgarit et surtout Will Skelton.

Un carton rouge qui a tout changé

En face, Romain Ntamack rendait une copie impeccable face aux perches (5e, 11e, 38e) pour maintenir son équipe au contact. Mais malgré l’avantage au score, aucun sourire sur les visages rochelais au moment de rejoindre les vestiaires, et pour cause : l’exclusion du centre fidjien Levani Botia dès la 28e minute allait forcer les siens à jouer tout le second acte en infériorité numérique.

Au retour de la pause, les Toulousains ont logiquement profité de cet avantage pour prendre le jeu à leur compte et imposer leur rythme. À force de percussions, c’est finalement Selevasio Tolofua qui a trouvé la faille dans la défense à l’heure de jeu pour envoyer à l’essai Juan Cruz Mallia. Une réalisation dont l’Argentin, arrivé en janvier, se souviendra : il s’agissait de son premier essai sous ses nouvelles couleurs ! Dans la foulée, Romain Ntamack transformait, ce qui semblait mettre fin aux espoirs rochelais, visiblement épuisés par les assauts de leurs adversaires.

Lire aussi Coupe d’Europe de rugby : revivez les six finales de Toulouse, quatre fois vainqueur de l’épreuve

Mais les Maritimes trouvaient des ressources insoupçonnées pour revenir au contact des Toulousains. Grâce à un essai de Kerr-Barlow (73e) en conclusion d’un énorme travail de son équipe dans les 22 m adverses, les coéquipiers de Grégory Alldritt se sont offert le droit d’y croire encore dans les dernières minutes.

Mais alors que Romain Ntamack a rendu une copie parfaite au pied (5/5), le buteur rochelais Ihaia West trouvait à trois reprises les montants de Twickenham, dont la dernière, une tentative de transformation, aurait pu ramener son équipe à trois points. Des points qui ont manqué dans la caravelle des Rochelais à l’arrivée.

Au terme d’une dernière action dans le camp toulousain, le demi de mêlée Antoine Dupont se débarrassait du ballon en touche : les Rouges et Noirs pouvaient exulter, le Stade toulousain retrouve les sommets européens dix ans après leur dernier titre.

Lire aussi Rugby : Montpellier remporte le Challenge européen en battant Leicester d’un seul point





Source link

Nakodal

Pape Diouf en featuring avec Bass Thioung dans le son « TANGAL KO » ( Audio Officiel)

Previous article

Déclarée morte du coronavirus, elle se réveille juste avant d’être incinérée

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.