International

Les Restos du cœur lancent une collecte nationale « vitale »

0


Lors de la précédente campagne en 2020 l’association avait récolté 7 400 tonnes de denrées – soit l’équivalent de 7 millions de repas –, un objectif qu’elle espère dépasser cette année.

L’association Les Restos du cœur lance, vendredi 5 mars, sa collecte nationale dans les supermarchés. Elle s’achèvera dimanche soir et devrait se traduire, selon l’association créée à l’initiative de Coluche il y a trente-cinq ans, par une augmentation des bénéficiaires de denrées alimentaires et de produits d’hygiène.

Cette collecte « est d’autant plus importante cette année que le contexte est incertain et qu’on sort d’une année très très compliquée », insiste le président de l’association, Patrice Douret. « Ce qui nous inquiète, c’est l’augmentation significative probable du nombre de personnes que nous devrons accueillir avec des besoins sans doute différents, qui fait que cette collecte est essentielle et qu’elle revêt un caractère absolument vital », ajoute-t-il.

Lors de la précédente campagne, en 2020, l’association avait récolté 7 400 tonnes de denrées – soit l’équivalent de 7 millions de repas –, un objectif qu’elle espère dépasser cette année.

Lire aussi Les Restos du cœur lancent leur 36e campagne d’hiver : « Depuis le confinement, on a vu venir les gens qui ont perdu leurs petits boulots »

Précarité née du Covid-19

La crise engendrée par le Covid-19 a plongé de nombreuses personnes dans la précarité, notamment des étudiants, avec de longues files d’attente devant les centres de distribution d’aide alimentaire à Paris et dans d’autres villes de France.

Selon une étude publiée en février, plus de 2,1 millions de personnes bénéficient de l’aide alimentaire en ce début d’année 2021 et plus de la moitié (51 %) des personnes aidées déclarent y avoir recours depuis moins d’un an.

Nés d’une « petite idée » de Coluche il y a trente-cinq ans, les « Restos » doivent également composer avec 4 millions à 5 millions d’euros de manque à gagner lié à la perte des recettes de billetterie – le concert annuel des Enfoirés ayant dû être enregistré sans public en raison de l’épidémie due au coronavirus.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19 : la crise sanitaire a fait basculer un million de Françaises et de Français dans la pauvreté

Le Monde avec AFP



Source link

Nakodal

La polémique sur les menus sans viande dans les cantines scolaires passe à côté des vrais enjeux

Previous article

Eric Dupond-Moretti en VRP de sa réforme de réduction des peines à la maison d’arrêt de Villepinte

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.