International

Macron demande de « tenir » encore « quatre à six semaines » avant de possibles assouplissements

0


Les mesures de restriction liée à l’épidémie de Covid-19 vont encore se prolonger en France. Lors d’un échange avec des jeunes dans un centre de formation aux métiers industriels à Stains (Seine-Saint-Denis), Emmanuel Macron a appelé lundi 1er mars à « tenir » encore « quatre à six semaines » avant de pouvoir desserrer certaines contraintes.

Interpellé par un jeune homme qui lui demandait de « prolonger jusqu’à 19 heures le couvre-feu, parce que c’est dur », le chef de l’Etat l’a exhorté en souriant à « tenir encore quelques semaines », a constaté l’Agence France-Presse (AFP). « Quatre à six semaines », a-t-il ajouté, au cours d’une visite sur le site de L’Industreet.

Alors que les indicateurs de l’épidémie sont repartis à la hausse, de nouvelles mesures de restriction pourraient être prochainement édictées dans une vingtaine de départements placés sous « vigilance renforcée ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19 : le confinement partiel ne satisfait personne sur la Côte d’Azur

Vers une extension des confinements locaux

Emmanuel Macron aux côtés du PDG de Total, Patrick Pouyanne (à gauche), et de la ministre française de la jeunesse, Sarah El Hairy (à droite), écoutent une présentation des jeunes lors d’une visite à l’Industreet, à Stains, en Seine-Saint-Denis, le 1er mars 2021.

Des concertations sont actuellement en cours entre préfets et élus locaux de ces départements, situés notamment en Ile-de-France et autour des grandes métropoles (Lyon, Marseille, Lille). Des confinements locaux le week-end, comme ceux prévalant à Nice et Dunkerque, pourraient être ordonnés à l’issue de ces consultations.

Parallèlement, l’exécutif mise sur la montée en puissance de la vaccination, notamment chez les plus vulnérables et les soignants, afin d’essayer d’atténuer la pression hospitalière. Jean Castex a annoncé jeudi qu’à la mi-mai « la totalité des personnes de plus de 50 ans se seront vu proposer une première injection » contre le Covid-19. Et d’ici à la fin de mars, « les deux tiers des personnes de plus de 75 ans seront vaccinées », a encore assuré le premier ministre.

Le chef de l’Etat doit aussi tenir cette semaine une réunion avec des membres du gouvernement préparer la mise en place d’un « passe sanitaire », qui ne sera pas un « passeport vaccinal », en vue de la réouverture des lieux culturels et des restaurants fermés par la pandémie.

Lire aussi Covid-19 : « Le couvre-feu fonctionne très bien », assure le directeur général de la santé

Notre sélection d’articles sur le Covid-19

Le Monde avec AFP



Source link

Nakodal

Plusieurs arrestations après les perquisitions au siège du FC Barcelone

Previous article

une enquête puissante, mais incomplète, sur l’affaire Allen-Farrow

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *