Politique

28 février 1988, Abdou Diouf est réélu président du Sénégal

0


Succédant au président Léopold Sédar Senghor, sans passer par une élection, Abdou Diouf a fini par acquérir une plus grande légitimité au fil du temps. Deux ans après avoir accédé au pouvoir, par l’article 35 de la constitution activé le 1er janvier 1981, l’ancien Premier ministre gagne la  présidentielle de 1983. Malgré la légitimation de son pouvoir par le peuple, le deuxième président du Sénégal fait face à un adversaire politique de taille. Lors de la présidentielle du 28 février 1988, Abdou Diouf remporte l’élection avec près des deux tiers de l’électorat.

Comme lors du scrutin de février 1983, l’élection présidentielle du 28 février 1988 ne se déroulera pas sans heurts. C’est d’ailleurs l’une des présidentielles les plus entachées de violence dans l’histoire politique du pays. Au sortir des résultats, qui accréditent le parti au pouvoir d’un score de 73,20% contre 25,8% pour Abdoulaye Wade, la tension augmente et le Sénégal est sous état de siège du fait des contestations violentes. Abdou Diouf est ainsi déclaré vainqueur malgré la  politique d’austérité qu’il a adoptée et qui fait l’objet d’attaques de la part de l’opposition durant la campagne électorale.

AUJOURD'HUI: 25 février 2007, Abdoulaye Wade est réélu dès le premier tourSélectionné pour vous : AUJOURD’HUI: 25 février 2007, Abdoulaye Wade est réélu dès le premier tour

Sur le nombre de sièges à pourvoir au parlement, le parti socialiste obtient 103 députés contre 17 uniquement pour le parti démocratique sénégalais d’Abdoulaye Wade.

Les opposants crient au vol du scrutin qui n’a mobilisé que 57,9% de l’électorat et dénoncent les nombreuses irrégularités qui l’ont marqué. A Dakar comme à Thiès, des manifestations se signalent dès le 29 février. Pour contenir la colère des manifestants, pour la plupart des étudiants, l’Etat du Sénégal décrète l’état d’urgence. L’opposant en chef, Abdoulaye Wade est arrêté, de même que d’autres figures de l’opposition. Ils devront être traduits devant la Cour de sûreté de l’État les jours suivants.

Par Ababacar Gaye/SeneNews

[email protected]



Source link

Nakodal

La présidence sort de sa réserve

Previous article

Alexeï Navalny transféré dans la région de Vladimir, à l’est de Moscou, pour purger sa peine

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Politique