Justice

Aux Etats-Unis, Minneapolis commémore George Floyd un an après sa mort

0


La mère de Daunte Wright, un Afro-Américain de 20 ans tué par une policière en avril 2021, marche avec le portrait de son fils, à Minneapolis, le 23 mai 2021.

Minneapolis commémore George Floyd, dimanche 23 mai, un an après sa mort sous le genou d’un policier blanc de la ville, une affaire qui a suscité l’émoi dans le monde entier et provoqué un sursaut antiraciste aux Etats-Unis.

A l’avant-veille du premier anniversaire du drame, la famille et les amis du quadragénaire afro-américain de 46 ans qui avait été filmé suffoquant pendant près de dix minutes sous le poids du policier Derek Chauvin, se sont rassemblés dans le centre de cette métropole du nord des Etats-Unis pour protester contre les violences policières.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi « Minnesota : votre vignette racisme a expiré ! » : à Minneapolis, les funérailles de Daunte Wright prennent un air de plaidoyer pour la justice

Ils étaient accompagnés, notamment, de personnes qui ont également perdu des êtres chers lors d’interventions policières, comme la mère de Daunte Wright, un Afro-Américain âgé de 20 ans tué le 11 avril 2021 par une agente de police à Brooklyn Center, une ville de la banlieue de Minneapolis. Le rassemblement de centaines de personnes a commencé devant le bâtiment où Derek Chauvin a été reconnu coupable de meurtre le 20 avril. L’ancien policier, aujourd’hui incarcéré, sera fixé sur sa peine le 25 juin.

De nombreuses personnes portaient des pancartes, ainsi que des portraits de George Floyd et d’autres victimes. « Cela a été une longue année. L’année a été douloureuse », a déclaré sa sœur, Bridgett Floyd. « Cela a été très frustrant pour moi et ma famille que nos vies changent en un clin d’œil. Je ne sais toujours pas pourquoi », a-t-elle ajouté.

La soeur de George Floyd, Bridgett, s’exprime face à la foule lors de la manifestation commémorant la mémoire de son frère, le 23 mai 2021, à Minneapolis.
Article réservé à nos abonnés Lire aussi Mort de George Floyd : Ben Crump, un avocat très politique

« Faire résonner le nom de mon frère »

Parmi les intervenants du jour, figuraient l’avocat Ben Crump, qui représente la famille Floyd et de nombreuses familles afro-américaines endeuillées à la suite de violences policières, ainsi que le pasteur Al Sharpton qui appelle le Sénat américain à adopter la loi George Floyd dans le but d’apporter des changements au sein de l’institution policière.

« Nous voulons que quelque chose sorte de Washington. Nous voulons quelque chose qui changera la loi fédérale », a -t-il déclaré, dénonçant la prise de conscience tardive de la justice sur le sujet.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Un an après le décès de George Floyd, la police américaine toujours aussi létale pour les Noirs

Le rassemblement et la marche qui a suivi font partie d’une série d’événements organisés tout le week-end et en début de semaine par la « George Floyd Memorial Foundation », une organisation basée à Fayetteville (Caroline du Nord), où Floyd est né. L’organisation à but non lucratif a été lancée par les frères et sœurs de Floyd en septembre 2020 pour aider à lutter contre les inégalités raciales envers les communautés noires.

Dimanche également, Terrence Floyd a assisté à New York à un rassemblement à la mémoire de son frère. « Si vous continuez à faire résonner le nom de mon frère, vous allez faire résonner le nom de tout le monde », a-t-il déclaré. « Breonna Taylor, Sean Bell, Ahmaud Arbery, vous pourriez parcourir toute la liste. Il y en a beaucoup », a-t-il ajouté, énumérant le nom de personnes de couleur mortes dans des circonstances estimées racistes.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Al Sharpton, le pasteur qui veut prolonger le mouvement Black Lives Matter

Minneapolis toujours marqué par les violences

D’autres commémorations sont prévues dans les prochains jours, notamment mardi, jour anniversaire du meurtre, où le président Joe Biden accueillera la famille de George Floyd à la Maison Blanche, selon des médias américains.

Un an après, Minneapolis est toujours marquée par la violence et une flambée d’homicides et d’agressions armées – trois enfants ont été blessés récemment par des balles perdues. Des habitants de la ville se sont même organisés en patrouilles citoyennes. Mais dimanche, les responsables religieux et les patrouilles ont promis d’unir leurs efforts avec ceux de la police pour faire baisser la violence.

Le maire Jacob Frey, qui prévoit de créer 200 postes supplémentaires de policiers, a dit soutenir les efforts de la population, y compris les patrouilles citoyennes. « Notre plus grande force, c’est quand nous travaillons tous ensemble pour assurer la sécurité dans notre ville », a déclaré le chef de la police locale Medaria Arradondo samedi, après une nouvelle fusillade ayant fait deux morts.

Notre sélection d’articles sur la mort de George Floyd

Retrouvez tous nos articles sur la mort de George Floyd dans notre rubrique.

Le Monde avec AFP et AP



Source link

Nakodal

Lille, un champion de France sans public mais pas sans mérite ni passion

Previous article

la première ministre élue se voit refuser l’accès au Parlement pour prêter serment

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Justice