Politique

l’autre terrain de jeu de l’impérialisme occidental en Afrique ?

0


L’impérialisme, dont on accuse souventes fois l’Occident en Afrique, ne sévit pas seulement dans les champs politique et économique. Il aurait aussi ses ramifications et ses tentacules dans la gouvernance du sport, en l’occurrence du football. Et bien des Africains commencent, de plus en plus, à s’agacer de cette ingérence ô combien flagrante. C’est le cas du journaliste et chroniqueur sportif J. Rémy Ngono. Récemment, le journaliste a poussé  un coup gueule en critiquant les conditions de la tenue vaille que vaille de l’élection du président de la Confédération africaine de football (CAF). Non seulement la FIFA a maintenu l’échéance au 12 mars, en dépit de la crise sanitaire, mais elle a surtout  choisi «ses» candidats. Or, pour Remy Ngono, il y a des raisons évidentes, voire suffisantes de reporter cette élection si on la veut propre et transparente. Très remonté, il accuse sans détour la FIFA de démarche néo-colonialiste et impérialiste qu’elle s’est toujours autorisée quand il s’agit de l’Afrique. Toute chose qu’elle ne se permettrait pas ailleurs dans le monde. A  travers cette obstination, l’instance du football mondial démontre, une fois encore, sa propension à maintenir les Africains dans une «position infantilisante et biberonnante», dénonce le journaliste sur RFI.  Mais d’autres  semblent minimiser cette omniprésence de la  FIFA dans la gouvernance du football africain. Pour  Mouad Hadji, ancien secrétaire général de la CAF « l’interventionnisme de la Fifa » est plutôt souhaité parce que la maison  CAF est dans une carence en termes de discipline, notamment sur le budgétaire. 

-Il vous reste au moins 80% de l’article à lire-
L’intégralité de cet article est réservé aux abonnés de SeneNews Premium.
Connectez vous avec votre compte ou Inscrivez vous pour y accéder.
Premium

CLIENT ORANGE ? PAYEZ AVEC VOTRE CRÉDIT

CB, PAYPAL, ORANGE MONEY, FREE MONEY, E-MONEY



Source link

Nakodal

Affaire Ousmane Sonko : Les graves révélations de la Tante d’Adji Sarr

Previous article

En attendant leur nouvel entraîneur Sampaoli, l’OM frustre l’OL (1-1)

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Politique