Politique

Le PDS choisit son candidat et lance la conquête. – Senpresse

0


Dans la commune de Bambilor, les responsables du parti démocratique sénégalais relance leurs activités politiques ce 04 Avril. Une rencontre d’information publique saisie par le coordonnateur du parti pour annoncer sa candidature pour les prochaines élections locales. Mamadou Danfakha comme c’est de lui qu’il s’agit, soutient que sa décision est « irréversible » ; « je suis candidat aux prochaines élections des collectivités territoriales et ceux-ci quelle que soit la décision du parti. »

La rencontre organisé par libéraux de Médina Bambilor, a eu lieu à la place publique du dit quartier. La rencontre a eu comme conséquence la déclaration de la candidature de Mamadou Danfakha pour la mairie de Bambilor.

Les libéraux de Madina Bambilor s’accordent à soutenir la candidature de leur leader. Le responsable libéral Ndiaga Diop dit Baye Fall en s’adressant au publique, a réitéré sa ferme volonté de soutenir la candidature de Mamadou Danfakha. «  Aux autres partis et coalition de venir l’accompagner afin de déboulonner le député maire de la commune Ndiagne Diop. » IL a aussi précisé que »j’ai été reçu par Ndiagne dans le cadre du développement local et ce dernier et ses proches en a utilisé pour me discréditer en disant j’ai rejoint son camps, je le dis haut et fort c’est faux » dira-t-il.  «  Je suis libéral et je le restera. Nos adversaires peuvent penser tout ce qu’ils veulent, c’est leur affaire. » . « Où qu’ils sont pour travailler, ils n’ont qu’à se rallier  derrière le président Mamadou Danfakha ». «  Moi je suis un élément de Mamadou Danfakha que ça soit claire, je me demande pourquoi ils ont peurs de Baye Fall ? S’ils ont peurs de Baye Fall c’est parce que ils ont peurs de Mamadou Danfakha c’est lui mon président. » « Je vous assure que voici un homme intègre. «  Un opposant qui revendique un bilan dans la commune. »  

En prenant la parole  Mamadou Danfakha est revenu sur les raisons de ce grand rassemblement. « Il s’agit d’une réunion d’information populaire. » «Juste pour expliquer à nos militants et sympathisants la position du parti démocratique sénégalais (PDS) actuellement. »  « Pour votre information, moi je suis candidat pour  les prochaines municipalités à la  mairie de Bambilor. Et même si mon parti décide autrement je ne vais pas suivre ma décision est prise, c’est irréversible » précise le libéral. «  Et à partir d’aujourd’hui je ne vais plus rien laisser à mes adversaires. Nous serons fréquemment sur le terrain. Nous resterons en contact avec nos militants. »

Interpellé sur la possibilité de travailler en coalition, Danfakha soutient que  « Nous sommes en politique donc on ne peut pas rejeter des coalitions et l’impossible n’existe pas en politique. Mais j’ose dire devant vous et devant les militants que je ne serais derrière personne aux prochaines élections locales. »

En évoquant la rencontre entre le maire Ndiagne Diop et un de ses lieutenants Baye Fall, Danfakha est très claire : « participer à une réunion avec l’autorité locale ne signifie pas que tu as rejoint son camp. Même moi j’ai eu à participer à  des réunions tenues à la mairie. Ce qu’ils font c’est de la politique politicien et moi je ne suis pas sur ce terrain. »

Le responsable libéral a aussi rappelé que « Ce qu’on fait aujourd’hui ce n’est qu’un lancement et nous avons choisi le 04 avril jour commémorant la date anniversaire de notre indépendance, une façon aussi sur le plan local de signer notre indépendance. »

Danfakha avertit ses adversaires, « nous allons faire tous les quartiers de Bambilor pour tenir des réunions de ce genre »

Sur le report des élections il estime que « Ils ont peur d’aller aux élections raison pour laquelle ils ont tout fait pour les repousser mais comme ils l’ont fixé au mois de janvier 2022 et on y peut rien alors on va continuer le travail le jour ‘’J’’on saura qui est qui. »

Baye Thierno Ka /senpresse.net         





Source link

Nakodal

Le président Mahmoud Abbas expédié en Allemagne pour des raisons de santé

Previous article

un tribunal de l’ONU rejette la demande de libération d’un des cerveaux du génocide

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Politique