Justice

L’enquête sur les causes de la mort de Mahamadou Fofana classée sans suite par le parquet de Versailles

0


Manifestation devant le palais de justice de Paris, le 2 juin 2020.

L’enquête visant à établir les causes de la mort de Mahamadou Fofana, décédé dans la nuit du 13 au 14 septembre 2020 alors qu’il était poursuivi par la police dans les Yvelines, – et présenté comme le cousin d’Adama Traoré par la famille –, a été classée sans suite, a indiqué, vendredi 21 mai, le parquet de Versailles à l’Agence France-Presse (AFP).

Le classement sans suite de cette information pour recherche des causes de la mort – procédure confiée à un juge d’instruction mais pour laquelle le procureur de la République a le dernier mot – a eu lieu le 30 mars car les investigations n’ont « pas permis d’établir l’existence d’une infraction pénale », assure le parquet.

Contacté par l’AFP, l’avocat de la famille, Yassine Bouzrou, a moqué une « non-information », ajoutant qu’une plainte avec constitution de partie civile pour « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner » avait été déposée « en septembre » auprès du doyen des juges d’instruction de Versailles. A la suite de cette plainte, « une information judiciaire est toujours en cours », a assuré Me Bouzrou.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Affaire Mahamadou Fofana : la famille porte plainte et demande le dépaysement judiciaire

Le 14 septembre 2020, Mahamadou Fofana est décédé à l’âge de 35 ans alors que des policiers tentaient de l’interpeller dans les Yvelines. Son corps avait été retrouvé dans la Seine à Bougival par les policiers qui le poursuivaient. Selon la version des forces de l’ordre, aucune violence n’a été commise et l’homme serait mort noyé alors qu’il tentait de regagner la rive après avoir voulu leur échapper.

Sa famille évoque un « crâne complètement déformé »

Mais la famille, qui a vu le corps à la morgue, a contesté cette version : Assa Traoré, la sœur d’Adama Traoré, a notamment évoqué un « crâne complètement déformé ». C’est dans ce contexte qu’une information pour recherche des causes de la mort avait ensuite été confiée à un juge d’instruction.

Son classement sans suite repose notamment sur des « expertises médico-légales (…) confirmées par les opérations de contre-autopsie sollicitées par la partie civile et menées par un collège d’experts », a précisé le parquet. « Des auditions », « des constatations opérées sur les lieux » ou une « analyse des liaisons radio » ont également été menées, a-t-il précisé.

Lire aussi Assa Traoré condamnée en appel pour atteinte à la présomption d’innocence de trois gendarmes

Mahamadou Fofana est présenté par la famille comme le cousin d’Adama Traoré, un jeune homme noir de 24 ans mort en 2016 dans des circonstances controversées après son interpellation par des gendarmes dans le Val-d’Oise. Cette affaire a trouvé en France un fort écho après la vague planétaire d’indignation suscitée par la mort en mai 2020 aux Etats-Unis de George Floyd, un homme noir tué par un policier blanc.

Le Monde avec AFP



Source link

Nakodal

Visite nocturne de Macky Sall à Touba

Previous article

Appel à une journée nationale de manifestation « pour les libertés et contre les idées d’extrême droite », le 12 juin

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Justice