PolitiqueSociété

Libres échanges avec… Khady Mbacké Ndoye Sarr, directrice des Ressources humaines à Philip Morris Intl Sénégal : «Une récompense à notre gestion novatrice des ressources humaines»

0


Philip Morris Sénégal vient d’être distinguée, pour la cinquième fois d’affilée, par une structure internationale comme étant le Meilleur employeur du Sénégal pour l’année écoulée. Cela a donné prétexte au journal Le Quotidien pour tenter de percer, avec la Drh de l’entreprise, le secret de leur potion magique.

Votre entreprise vient une fois de plus d’être primée par le Top employer institute comme étant le meilleur employeur au Sénégal. Quel secret permet à Pmi Sénégal de se maintenir en tête de ce classement 5 années de suite ?
C’est le résultat de la vision stratégique de notre comité de direction au niveau local comme global. L’acquisition, la rétention et le développement des talents est un pilier essentiel de la vision stratégique de notre comité de direction, au même titre que les priorités commerciales. L’autre ingrédient crucial, c’est la qualité de nos ressources, les collègues de Pmi de la région Pan-Africa qui sont des talents incomparables, investis, passionnés, agiles et avec lesquels c’est un immense bonheur de travailler. Il est là le secret. Et honnêtement, c’est une immense fierté que cette certification vienne confirmer de nouveau tout le travail que nous avons entrepris au Sénégal ces dernières années. C’est réellement une récompense à la gestion novatrice de nos ressources humaines, par exemple dans l’aspect genre, la place des femmes dans notre organisation, notamment au niveau des postes de managers et de directeurs, dans l’offre d’une rémunération compétitive, dans l’égalité salariale entre les femmes et les hommes, etc. Chez Philip Morris, nous appelons notre département des Ressources humaines «People and culture» (P&C). C’est vous dire qu’au-delà de la gestion des ressources humaines, il s’agit de toute une culture d’entreprise. Et c’est le lieu ici de remercier la superbe équipe P&C qui m’accompagne et qui a été la cheville ouvrière de toutes ces initiatives.
Maintenant, il ne faut pas que nous nous reposions sur nos lauriers et nous allons continuer à consolider nos acquis et travailler sur les nombreux points d’amélioration qui existent.

Il est dit que l’organisme de notation a pris en compte les conditions des em­ployés au Sénégal notamment. Qu’est-ce qui fait qu’il est plus valorisant de travailler pour Pmi Séné­gal que pour d’autres sociétés dans le pays, à vos yeux ?
Je ne suis pas sûre que valorisant soit le terme adéquat parce que finalement la valeur est une notion relative. Cependant, je crois que nous offrons une expérience assez unique à nos talents : la possibilité d’être impliqués dans notre vision d’un monde sans fumée et la fierté de pouvoir proposer des alternatives moins nocives et ainsi améliorer le bien-être de millions de fumeurs adultes, d’évoluer dans un environnement multiculturel et inclusif, où la voix de chacun compte, quels que soient son rôle, son niveau hiérarchique, l’endroit d’où il ou elle travaille, d’être soutenu dans son développement personnel et professionnel et d’avoir la possibilité de mener sa carrière vers des horizons différents. Nous avons aussi une réputation locale très forte «d’école» : quand un collègue décide de nous quitter pour une raison ou une autre, en dépit de notre tristesse, je trouve du plaisir de les retrouver à des postes de responsabilité partout au Sénégal et ailleurs. Cela dit beaucoup de la qualité de nos ressources humaines et de leur employabilité.

Les critères d’évaluation de Top employer institute portent sur les performances mesurées à partir de 6 points. De manière synthétique, pouvez-vous nous donner les éléments de votre entreprise qui ont fait la différence ?
Si je devais en isoler deux ou trois, je dirais que nous nous distinguons quand il s’agit de l’environnement de travail que nous offrons, de tout ce qui a trait à l’apprentissage de nouvelles compétences et aussi particulièrement les valeurs, l’éthique et l’intégrité, la diversité et l’inclusion.

Dans le monde, Pmi emploie plus de 73 mille 500 personnes. Quelle est la part du Sénégal dans ce chiffre ?
Nous avons au Sénégal un peu plus de 230 employés directs et près de 300 indirects. En plus du Sénégal, nous avons aussi des filiales dans d’autres marchés en Afrique sub-saharienne qui dépendent du Sénégal.

Les entreprises ont été très impactées par le Covid-19. Comment Pmi a fait pour s’adapter en termes de ressources humaines ?
La santé et la sécurité de nos employés étant notre priorité absolue, nous avons dès le début de la pandémie pris des mesures extrêmement fortes en ce sens. Dès la mi-mars 2020, nous avons instauré le télétravail pour l’immense majorité de nos collaborateurs. Nous avons été parmi les premiers à implémenter cette mesure et elle est toujours en vigueur presqu’un an après, pour ne pas créer inutilement des interactions non seulement sur les lieux de travail, mais aussi des déplacements évitables.
Dans notre usine et sur le terrain où le télétravail est inopérant, nous avons mis en place des mesures strictes de port de masque, de distanciation physique et de désinfection systématique des locaux et des moyens de transport mis à la disposition des employés.
On essaie donc de s’adapter à la crise en nous assurant de ne faire aucun compromis sur la santé de nos collaborateurs et de leurs familles. Même si cette pandémie est une tragédie sans nom avec les morts qu’elle charrie, la pression qu’elle exerce sur nos structures sanitaires et l’impact incommensurable qu’elle a sur l’économie et sur des milliards de vie, il n’en demeure pas moins qu’elle est une source sans fin de leçons et qu’elle changera de manière durable la façon dont on travaille.



Source link

Nakodal

Lutte contre la malnutrition : L’Anpectp et la Fondation Yiri mutualisent leurs forces

Previous article

Majeurs et non vaccinés | Lequotidien Journal d’informations Générales

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Politique