International

manifestations contre les restrictions en Suède et en Autriche

0


La pandémie due au coronavirus SARS-CoV-2 a fait plus de 2,5 millions de morts dans le monde selon un bilan établi par l’Agence France-Presse (AFP) à partir de sources officielles, samedi 6 mars. Cette estimation, qui repose sur les bilans quotidiens des autorités sanitaires sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques, est globalement sous-évaluée.

Manifestation anti-restrictions en Autriche et en Suède

Lors d’une manifestation contre les restrictions sanitaires en Autriche, samedi 6 mars.

Plusieurs milliers de manifestants ont défilé dans le centre de Vienne, samedi, pour protester contre les restrictions destinées à endiguer l’épidémie de Covid-19. La police a annoncé avoir procédé à « quelques » arrestations dans la capitale autrichienne.

La plupart des participants ne portaient pas de masque et n’observaient pas de distance physique en traversant le centre-ville à l’appel du Parti de la liberté d’Autriche (Freiheitliche Partei Österreichs, FPÖ), d’extrême droite. L’ancien ministre FPÖ de l’intérieur Herbert Kickl a, dans une intervention devant la foule, accusé le gouvernement de mener une politique « folle et bizarre ».

Le dernier confinement en Autriche avait été allégé en février mais les protestataires s’insurgent contre les mesures toujours en vigueur comme la fermeture des restaurants et des cafés et les tests obligatoires pour les élèves physiquement présents dans leurs écoles.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les Européens résignés à vivre sur la durée avec le Covid-19 et des restrictions à géométrie variable

Plusieurs centaines de personnes se sont aussi rassemblées dans le centre de Stockholm, en Suède, derrière le slogan « pour la liberté et la vérité ». « Le gouvernement, les politiques et les médias ne montrent ni ne racontent ce qui se passe. Peu à peu notre liberté de mouvement et d’expression est limitée pour nous protéger d’un virus qui n’a pas entraîné une surmortalité en Suède en 2020 », affirmaient sur Facebook les organisateurs de l’événement.

Le royaume a pris plusieurs séries de mesures restrictives depuis le mois de novembre restreignant notamment les rassemblements publics (pas plus de huit personnes) et les tablées dans les restaurants – ou basculant vers l’enseignement à distance dans les lycées. Cafés, bars et restaurants doivent fermer à 20 h 30.

Les tests antigéniques vendus dans le commerce en Allemagne

Des clients de la chaîne de supermarchés alimentaires Aldi attendent l’ouverture d’un magasin à Hambourg, le 6 mars.

Les Allemands se sont rendus en nombre dans les supermarchés de la chaîne Aldi, samedi, pour acheter les premiers tests antigéniques permettant de dépister le nouveau coronavirus, désormais vendus dans le commerce. Les stocks se sont épuisés en quelques heures.

La chaîne rivale Lidl a pour sa part vu son site web saturé après avoir mis en vente en ligne des kits de test à domicile. « Nous voulons assurer à tous ceux qui sont repartis les mains vides que de nouveaux stocks sont attendus dans les prochains jours », a déclaré un porte-parole d’Aldi au journal Bild.

Lire aussi : En Allemagne, une troisième vague et des divergences sur les restrictions sanitaires

Le gouvernement allemand compte sur la pratique massive des tests antigéniques pour mener sa stratégie de déverrouillage progressif des restrictions, face au mécontentement croissant de l’opinion, alors que le rythme des vaccinations demeure lent.

A parti de lundi, tous les Allemands auront droit à un test antigénique gratuit par semaine, effectué par des professionnels dans les pharmaciens ou les centres de test agréés. Plusieurs fabricants ont également reçu le feu vert pour des kits de tests à domicile.

L’objectif est de donner plus de liberté à la population après des mois de restrictions, mais les experts soulignent que les tests rapides sont moins fiables que les tests PCR et que les mesures de protection doivent être maintenues même en cas de test négatif.

La chaîne Aldi limite la vente à un paquet de cinq tests par personne, d’un coût de 24,99 euros. Lidl propose également des paquets de cinq tests pour 21,99 euros. Les tests seront également mis à la vente dans les principales pharmacies et d’autres établissements à travers le pays dans les prochains jours.

Le ministre de la Santé, Jens Spahn, critiqué pour la lenteur de la campagne de vaccination, a promis qu’il y aurait des tests antigéniques en quantité « plus que suffisante » pour tous, dont 50 millions de tests gratuits par mois.

Lire aussi : Le Brésil sous la menace du variant P.1, un mutant du SARS-CoV-2

Le Monde avec AFP



Source link

Nakodal

avant le 8 mars, des manifestations pour les droits des femmes dans plusieurs villes de France

Previous article

« Cheh », l’argot que les enfants ramènent de la cour de récré

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.