Politique

Promotion de l’investissement : L’Apix met les Pli

0


Conçues par Macky Sall et mises en œuvre par l’Apix, les Plateformes de l’investissement permettent d’améliorer l’offre des services administratifs pour les potentiels investisseurs en dehors de Dakar.

Le Forum sur l’emploi organisé la semaine dernière à Ndioum, a été l’occasion pour l’Apix, de démontrer l’opérationnalité des guichets mobiles des Plateformes de l’investissement (Pli). Et le succès de cette rencontre peut être considéré comme une victoire personnelle du président de la Répu­blique lui-même. Il faut rappeler que ces Pli sont sorties du cerveau de Macky Sall en personne. C’est en effet, lors du Conseil présidentiel sur le Pap2A que le chef de l’Etat avait demandé au Gouver­nement d’opérationnaliser les Plateformes de l’investissement «pour accélérer la construction de territoires viables et compétitives afin de livrer des services de proximité de façon efficace et de drainer plus d’investissements privés capables de générer de la valeur ajoutée et des emplois durables au niveau local». L’Apix, qui pilote ces plateformes de l’investissement, assure qu’elles sont conçues pour améliorer l’offre de service administratif en dehors de Dakar, avec une couverture géographique en zones regroupant plusieurs territoires administratifs.
Il est prévu d’en mettre en place cinq dans les Zones Sud à Ziguinchor, Centre-Ouest à Saly, Nord à Saint-Louis, Centre à Kaolack et l’Est à Kédougou.
Les activités d’opérationnalisation des plateformes sont supportées pour l’essentiel par le Projet de développement du tourisme et des entreprises (Pdte) financé par le Groupe de la Banque mondiale.
Dans ce cadre, les services du Dg Moutaga Sy expliquent que «le Guichet mobile de promotion et de services permet d’initier des synergies opérationnelles entre les différentes parties prenantes pour mettre à disposition les services des Plateformes dans un lieu d’attractivité de la zone de couverture. Il a pour principal objectif de délocaliser la gamme de services offerts pour créer et formaliser les entreprises, bénéficier de l’accompagnement des structures d’appui au secteur privé, renforcer la connaissance des acteurs locaux sur les mesures d’accompagnement du Pap2A et accroître la confiance des investisseurs aux opportunités locales». Le Guichet mobile est structuré autour de 3 compartiments ou bureaux à savoir le compartiment création et formalisation, le compartiment accompagnement formation et financement et le compartiment dialogue public-privé et animation économique. Tous les 3 compartiments sont déployés en un lieu et parallèlement pour offrir à l’entreprise et aux porteurs de projet un service intégré de qualité.
Les services offerts par les Plateformes de l’investissement aux acteurs du privé concernent notamment : l’accueil, l’information, l’orientation et la mise en relation du porteur de projet avec les institutions, consultants, fournisseurs, l’appui à la création d’entreprise, la formalisation et l’obtention de documents administratifs (Ninea, agrément au Code des investissements ou Efe, autorisations, licences, permis, etc., l’appui à la croissance des entreprises, l’amélioration de la compétitivité des entreprises à travers les opérations de mise à niveau (diagnostic des entreprises, renforcement des capacités technologiques et déblocage de primes à l’investissement).
L’organisation des Guichets mobiles est souvent l’occasion d’accroître les revenus du secteur privé local (hôtels, restaurants, prestataires privés, transporteurs, etc.) de l’Etat et des collectivités territoriales grâce aux recettes générées pendant les trois jours. Le Guichet mobile est en effet une activité conjointe organisée par Apix-Sa, en relation avec ses partenaires résidents et non-résidents et contribue à l’équité territoriale par un meilleur accès au service public. Cela a été fortement noté à Ndioum, comme partout ailleurs auparavant.
Il faut y relever comme souvent, la présence effective d’une vingtaine de structures partenaires constituées d’administrations centrales et déconcentrées (Dgppe, Dgid, Ansd, Direction générale du travail/inspection du travail, Direction développement secteur privé, Direction horticulture, ministère de la Justice/greffe, Direction du développement rural), de structures spécialisées (Adepme, Apix, Asepex, Bnde, Ipres, Der, 3fpt, Aspit, Aspt, Sapco, Anrac, Anat, Cndt, Ard) et des collectivités territoriales hôtes des zones concernées.



Source link

Nakodal

Emmanuel Macron va annoncer la suppression de l’ENA

Previous article

six personnes renvoyées devant la justice

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Politique