Uncategorized

Tensions dans le pays : Les Lébous prient pour la paix

0


70 séances de récital du Coran dans 25 communes de Dakar, c’est la trouvaille des Lébous pour ramener la stabilité au Sénégal.

L’heure des prières prend place après les heurts macabres. Dans 25 communes de la région de Dakar, la communauté léboue a entamé, depuis lundi, 70 séances de récital du Coran. La sourate Yassine sera aussi lue 41 fois pour la stabilité du Sénégal. «Le Sénégal traverse de graves troubles socio-politiques qui ont occasionné des pertes en vies humaines. Qui dit Sénégal, dit la région du Cap-Vert et les Lébous sont au centre de la région du Cap-Vert. La prière est une arme pour l’apaisement des cœurs», a déclaré Saltigué Mamadou Mbengue, coordonnateur du Comité de pilotage des 121 villages lébous de Dakar lors d’une conférence de presse. La lecture du livre saint de l’islam sera effectuée à Yoff, Ouakam, Ngor, Mbao, Rufisque, Yène entres autres communes sous la direction de l’imam Pape Moussa Samb de la Grande mosquée de Dakar.
Jeudi prochain, il sera question de faire des offrandes en plus de la visite de certains sites sacrés de la coutume à Dakar pour des activités mystiques. La clôture des prières est prévue le 20 mars prochain à Yoff lors d’une sobre cérémonie présidée par l’imam de la Grande mosquée de Dakar. «Tous les médias étrangers ouvrent leurs journaux sur la situation du Sénégal qui traverse une période d’instabilité. Il nous faut revoir nos comportements et faire une introspection. De l’indépendance à nos jours, on a toujours eu une collaboration entre l’Etat et la communauté léboue. Cela a tendance à cesser. L’Etat doit revoir sa posture en direction de la coutume et des chefs coutumiers. Si le temporel et le spirituel travaillent main dans la main, on sortira de cette situation», a ajouté le Saltigué Mamadou Mbengue dans une déclaration de presse.
Le chef coutumier appelle les acteurs politiques à «revoir leurs comportements et ne pas avoir des postures qui peuvent brûler le pays». Selon M. Mbengue, il ne sert à rien de se radicaliser. «La vie est difficile. Le Covid-19 a exacerbé les conditions de vie des citoyens qui ne peuvent plus assurer les 3 repas du jour. L’affaire Ousmane Sonko est juste un prétexte», analyse-t-il.
Le Saltigué de Yoff salue la posture du Président Macky Sall, qui dit avoir décortiqué le message des populations. «Il ne faut pas qu’il écoute certains de ses collaborateurs qui font des déclarations qui mettent de l’huile sur le feu», invite-t-il.



Source link

Nakodal

l’ex-médecin de Sky reconnu coupable d’avoir commandé de la testostérone à des fins de dopage

Previous article

La Bulgarie suspend aussi le vaccin d’AstraZeneca contre le Covid-19, l’OMS se veut rassurante

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.