Justice

une enquête puissante, mais incomplète, sur l’affaire Allen-Farrow

0


Un documentaire en quatre volets produit par HBO (diffusé en France sur OCS) vient apporter des éléments nouveaux au dossier qui empoisonne les relations entre Woody Allen et Mia Farrow, sa compagne, depuis trente ans. L’examen des faits tels qu’ils ont été présentés à la justice à l’époque où l’actrice a accusé le réalisateur d’agression sexuelle sur leur fille adoptive Dylan fait toute la force de cette enquête, menée pendant trois ans par deux cinéastes fins connaisseurs du sujet, Kirby Dick et Amy Ziering – auteurs en 2012 de The Invisible War, documentaire remarqué sur les violences sexuelles dans l’armée. Sa faiblesse, et pas des moindres, est d’être menée intégralement à charge, Woody Allen et ses soutiens ayant refusé de s’exprimer. Et pourtant, cette affaire ne s’est jamais résumée à une parole contre une autre.

Le film présente des éléments directement issus du dossier d’instruction

Lourdement médiatisé à l’époque, le conflit entre le cinéaste et l’actrice s’inscrit dans le cadre d’une séparation houleuse, après que Mia Farrow découvre, en janvier 1992, la liaison qu’entretient sa fille adoptive, Soon-Yi Previn, avec le réalisateur, alors au faîte de sa gloire. L’été suivant, Mia Farrow accuse Woody Allen d’avoir agressé sexuellement Dylan, 7 ans, dans le grenier de la maison du Connecticut où la famille passe l’été. Si Allen est blanchi par l’examen psychologique de l’enfant, qui conclut à une manipulation maternelle, un tribunal new-yorkais lui refuse peu après la garde de ses trois enfants : Dylan, Moses, et Satchel, futur Ronan Farrow et tombeur d’Harvey Weinstein. Fin de l’histoire, jusqu’à ce que, encouragé par son frère, Dylan ne prenne la parole publiquement, en 2014 pour remettre sur la table un dossier que tout Hollywood semble avoir relégué aux oubliettes.

Lire aussi : Dylan Farrow relance ses accusations contre Woody Allen

Pour imparfaite qu’elle soit, la série documentaire de Kirby Dick et Amy Ziering ébranle un certain nombre de certitudes et s’avère dévastatrice pour Woody Allen. Allen v. Farrow s’appuie en effet sur une quantité importante de documents et de témoignages jamais montrés. Outre les films de famille tournés au caméscope par Mia Farrow et les témoignages de ses enfants et ses proches, Allen v. Farrow présente des éléments directement issus du dossier d’instruction. Parmi les pièces dévoilées, une vidéo de Dylan filmée par sa mère, dans laquelle elle raconte avec ses mots d’enfant l’agression qu’elle a subie quelques jours plus tôt.

« Une petite fille blonde »

Il vous reste 52.46% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

Nakodal

Macron demande de « tenir » encore « quatre à six semaines » avant de possibles assouplissements

Previous article

Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison dont un an ferme dans l’affaire des écoutes

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Justice