Politique

une gouille intarissable de patriotisme

0


On le prendrait pour Oliver Queen, pour la ressemblance de leur engagement. Sauf que lui, Guy Marius Sagna, n’est pas dans la fiction et ne fait pas usage d’autres armes que sa bouche pour combattre l’injustice. Loin d’être un justicier, il est certes un assoiffé de justice mais recourt toujours aux moyens pacifiques pour dénoncer l’inacceptable. Daltonien face à l’injustice, son engagement fait abstraction de la couleur du parti des victimes, tant l’homme met en avant le Sénégal au-dessus de toutes autres considérations.

On ne compte plus le nombre d’incarcération à son actif depuis qu’il s’est engagé dans l’activisme, du temps de Wade. Guy Marius Sagna est en effet l’homme qui a le plus séjourné en prison pour ses agissements. Pourtant, au vu de ses actes qu’il pose au quotidien et dont il ne tire aucune retombée ni politique, ni économique encore moins sociale, il sera difficile de remettre en cause son sens du patriotisme. Jusqu’ici, ses combats sont divers et variés, GMS ne s’est jamais confiné dans le combat politique. D’ailleurs, et il est important de le préciser, la plupart de ses interpellations ont eu lieu à la suite de manifestations qui ont des portées économiques et sociales.

En Direct : Siège du Pastef, le M2D prend la parole après les manifestationsSélectionné pour vous : En Direct : Siège du Pastef, le M2D prend la parole après les manifestations

L’injustice sous toutes ses formes, voilà ce que Guy Marius Sagna n’a cessé de combattre. Telle une gouille de patriotisme qui ne tarit jamais, sa constance surprend plus d’un, si l’on sait que la plupart de ceux qui se réclamaient de la société civile ou acteurs des droits de l’homme  ont fini par se laisser attirer par les privilèges du pouvoir. Même ceux qui ne le supportent pas ne peuvent jamais questionner de façon honnête sa sincérité sur le terrain.

Aujourd’hui encore Guy Marius Sagna est arrêté. Comme à l’accoutumée, la justesse de son interpellation ne convainc pas d’autant plus que l’homme semble totalement étranger à ce dont on l’accuse. Pris dans les mailles du filet, il paie pour son engagement aux idéaux de l’Etat de droit pour lesquels il n’est jamais prêt à transiger. Même en prison, Guy Marius Sagna continue le combat pour la préservation de la dignité humaine, et n’hésite pas à aller en grève pour y parvenir.

C’est pourquoi il serait totalement injuste de l’oublier ne serait-ce qu’une seconde. Voilà un homme qui fait totalement abstraction de sa famille, qui sacrifie la chaleur du cocon familial, qui met entre parenthèses sa carrière professionnelle, pour porter un combat qui devait être porté par TOUS. Même si ses efforts ne sont pas toujours reconnus à leur juste valeur, diabolisé qu’il est par ceux pour qui il se tue, l’homme poursuit dans relâche son engagement patriotique. Son nouveau séjour en prison vient s’ajouter à une longue liste de mandats de dépôt dont aucun n’est obtenu pour des intérêts égoïstes.

Pour avoir préféré défendre l’Etat de droit et la démocratie, Guy Marius Sagna et tous les autres détenus politiques méritent qu’on ne les oublie pas. Ce pour quoi ils se battent transcende les régimes et les personnes, c’est après tout d’un combat pour les principes qu’il s’agit. Ceux qui s’offusquaient d’un tel engagement, sous le régime de Wade, sont Ceux-là mêmes qui applaudissent et le valident aujourd’hui. Et ceux qui le validaient, du temps où ils étaient dans l’opposition, rejettent cet activisme aujourd’hui qu’ils exercent le pouvoir. Mais tous reconnaissent en leu for intérieur que cet engagement en soi est la sève nourricière de la démocratie, le problème c’est les gouvernants qui veulent bâillonner toute voix opposée.



Source link

Nakodal

« Préservez votre pays et vos vies… », le message poignant de Kery James au sénégalais

Previous article

« L’heure est à la sérénité et à l’union nationale »

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Politique