International

Vanik Berbérian, maire à l’origine de l’agenda rural, est mort

0


Le président, Emmanuel Macron, décerne au maire de Gargilesse-Dampierre, Vanik Berbérian, le 18 novembre 2019, la distinction de chevalier de la Légion d’honneur, au palais de l’Elysée, à Paris.

Vanik Berbérian, maire de la localité de Gargilesse-Dampierre (Indre) depuis 1989 et « inspirateur » de l’agenda rural et du grand débat pour sortir de la crise des « gilets jaunes », est mort, lundi 8 mars, d’un cancer à l’âge de 65 ans, a annoncé l’Association des maires ruraux de France (AMRF), qu’il a présidée de 2008 à 2020.

Le chef du gouvernement, Jean Castex, a loué un homme politique qui « aimait passionnément la France et ses territoires, a-t-il rappelé. Son combat pour la ruralité et pour ses habitants restera un exemple et un modèle d’engagement. »

« Les maires perdent un ami et une personnalité nationale et attachante. Ils se sentent ce soir orphelins, a affirmé Michel Fournier, qui lui a succédé l’an dernier à la tête de l’AMRF. Amoureux de nos campagnes qu’il a sillonnées, avec un regard bienveillant et complice, il laisse une empreinte sur l’évolution positive de la ruralité grâce à sa force de conviction et le rôle déterminant qu’il a eu dans l’émergence d’un agenda rural. »

« Défenseur d’une ruralité positive »

Le président, Emmanuel Macron, qui avait rencontré M. Berbérian à de nombreuses reprises et avait participé à un grand débat organisé dans sa commune, d’environ 300 habitants, lui avait remis en novembre 2019 les insignes de chevalier de la Légion d’honneur.

Le maire a joué un rôle prépondérant dans la création de l’« agenda rural » présenté par l’ancien premier ministre, Edouard Philippe, en septembre 2019, comprenant 173 mesures visant à « redonner des choix, de la liberté, des services aux habitants ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les « preuves d’amour » du gouvernement aux territoires ruraux

François Baroin, le président (Les Républicains) de l’Association des maires de France (AMF), a également salué la mémoire d’un « acteur engagé et passionné au service des communes rurales ». Pour le secrétaire d’Etat à la ruralité, Joël Giraud, « la République perd un maire d’exception. Notre meilleur hommage sera de donner vie et corps à son message pour les territoires ruraux », a-t-il souligné.

« Vanik Berbérian, président enthousiaste des maires ruraux, s’en est allé après un long combat, a réagi le leader centriste François Bayrou sur Twitter. Je pense à lui, si engagé, si fidèle et malicieux, je pense aux siens, à ses compagnons. Avec gratitude. » Pour sa part, le ministre des relations avec le Parlement, Marc Fesneau, a salué « ses combats déterminés pour une ruralité fière d’elle-même ou pour son deuxième pays, l’Arménie », également sur Twitter.

A l’Assemblée nationale, la députée Elodie Jacquier Laforge a salué à la tribune « l’inspirateur du grand débat national et de l’agenda rural », « un passionné, un défenseur d’une ruralité positive ».

Le Monde avec AFP





Source link

Nakodal

Après son interview sur Twitch, François Hollande veut continuer à faire entendre sa voix

Previous article

Plusieurs théâtres occupés pour demander la réouverture des lieux culturels

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.